Interview de Damon Lindelof à Comic Book Resources
1522 consultations • 2 commentaire(s)2 • 

Si les producteurs de Lost sont en mode "silence radio" depuis le début du tournage de la sixième saison de Lost, ils n’en restent pas moins contraints de communiquer sur leurs activités parallèles lorsque l’actualité les placent sur le devant de la scène. C’est actuellement le cas pour Damon Lindelof, qui en plus d’être co-créateur, producteur exécutif et scénariste de Lost est également co-créateur de la B.D. "Ultimate Wolverine Vs. Hulk". A ce sujet, il a rencontré des journalistes du site Comic Book Resources lors de la convention "Earth-2", pour une séance de questions/réponses. Mais il n’a pas pu échapper à quelques questions sur Lost...

LA SUITE DE CETTE INTERVIEW NE CONTIENT AUCUN SPOILER, SAUF PEUT-ÊTRE UNE INFORMATION CONCERNANT L’HISTOIRE DE LIBBY. MAIS CELA EST RÉPÉTÉ DEPUIS PLUSIEURS SAISONS

Trois ans après la parution du premier épisode de cette B.D., Lindelof tiens enfin une version collector dans ses mains. "J’avais le sentiment que cela ne viendrait jamais, mais c’est vraiment excitant lorsque ce jour arrive", dit-il. "Tous ceux qui disait qu’ils attendraient la version collector ont désormais l’opportunité de tenir cette promesse ! Mais je ne leur en voudrait pas s’ils ne le faisaient pas, car sa création a pris beaucoup de temps."

Le travail de Lindelof dans Lost arrive a sa fin avec la sixième et dernière saison qui sera diffusée dans tout juste quatre mois. "Les gens n’arrêtent pas de dire, ’Ouah, ça doit être vraiment triste pour vous les gars’, mais je dirait que l’excitation est l’émotion qui prédomine", explique-t-il. "A ce jour, nous avons écrit plus de cent-dix heures de Lost, et ceux qui font la série forment presque la même grande famille qu’au début. Mais je crois que nous avons également envie de la terminer. Chaque histoire possède un début, un milieu et une fin, et aussi triste que cela puisse être, parfois, d’achever une histoire, c’est également incroyablement libérateur et excitant. Chaque scène que nous écrivons est une scène encore plus proche de l’inévitable, et on le sent bien. Je ne sais pas si tout le monde va l’aimer, mais au moins, nous allons tenir notre promesse et répondre à quelques trucs."


Lindelof signe un poster de "Lost".

Tandis que nous parlons d’émotions, la discussion revient sur les comics, et plus particulièrement sur "Blackest Night" qui est sous les feux de la rampe. Et Lindelof nous a livré ses choix, sur lesquels des "Losties" hériteraient des anneaux de couleurs [n.d.cyb : C’est une référence à cette B.D. dont les personnages possèdent des aptitudes liées à des anneaux]. "La peur - Le meilleur personnage pour cette émotion serait Hurley", dit Lindelof. "Pour le don de suggestion, ca serait Locke ; pour l’espoir : Jack ; et pour l’avarice, Sawyer. Pour la rage... Ouah, il y en a tellement pour celle là ! Mais je dirait Mr. Eko. Pour l’amour, Juliet. Pour la compassion, Kate, et pour la mort - no comment". Lorsqu’on lui demande si Charlie, interprété par Dominic Monaghan, pourrait braver la mort, car son personnage est décédé dans la saison trois, Lindelof, sur un ton malicieux nous lance "Sa mort est toute relative ; ’Essentiellement mort’, comme ils le diraient dans "Le mariage de la princesse Bouton d’Or".

Bien que Damon ait hâte de nous donner les réponses à de nombreuses questions soulevées dans Lost, il n’a pour autant pas l’intention de toutes y répondre. "Je ne pense pas que ça serait Lost si nous répondions à toutes les questions pour satisfaire chaque désir de téléspectateur", dit Lindelof. "Par là, je veux dire qu’il y a toujours des gens qui nous demandent ’Qu’est-ce qui se cache derrière l’histoire du petit avion en jouet de Kate ?’ mais il n’y a plus rien à raconter là dessus. Nous avons totalement répondu à cette question avec le maximum de nos capacités dans la série. Donc vous n’entendrez plus jamais parler de cet avions en jouet. Ceci dit, il reste quelques questions importantes, comme la signification des chiffres, que nous aborderons plus directement dans la saison finale (n.d.cyb : La réponse a déjà été donnée dans la vidéo Orientation Sri-Lanka il y a plusieurs années). Mais quelques personnes vont se dire ’Ouah, mais ils en ont dit bien plus que ce tout ce que j’avais pu imaginer sur cette question’, et d’autres ’Quel daube, je ne suis trop déçu !’ Notre but est d’atterrir entre les ’daubés’ et les ’sur-satisfaits’, car vous ne pouvez pas rendre tout le monde heureux."


Lindelof s’adresse aux fans lors de la convention.

Les seules réponses que Lindelof accepte de donner aux fans aujourd’hui concernent les personnages qui pourraient, ou non, apparaître dans la saison finale."La plupart des questions auxquelles nous devons répondre sont ’Est-ce que untel ou unetelle va revenir ?’ ou ’Est-ce qu’on va en apprendre plus sur untel ou unetelle ?’. Et j’ai le sentiment, car je connais la réponse à cette question, que les fans méritent un ’Oui, c’est une chose pour laquelle vous pouvez en attendre plus’, ou ’N’espérez pas cela car ça n’arrivera pas.’ Je ne voudrais pas que vous regardiez la série en attendant l’ ’Aventure Américaine de Libby’, car cela n’arrivera pas."

Il y a plusieurs années de cela, Lindelof avait révélé l’un des points majeurs de l’histoire de la saison 2 à une fan chanceuse. Malheureusement, elle ne l’avait pas cru. "Nous étions à une séance d’autographes, et la saison une venait juste de sortir en DVD", se rappelle Lindelof. "C’était début septembre, avant que la saison deux ne débute, et cette femme m’avait demandé ’Qu’est ce qu’il y a sous la trappe’, et j’ai répondu ’Je vais vous l’écrire sur votre coffret DVD’. Et j’ai alors écrit ’Il y a un gars qui appuie sur un bouton toutes les 108 minutes ou le monde arrivera à sa fin’. Elle l’a regardé, et elle a dit ’pffft’, comme si elle pensait que je plaisantait. Parfois lorsque vous dites la vérité, ça sonne comme un mensonge."

Plusieurs séries TV, comme "Jericho", "Heroes", ou "Chuck" ont été déclinées en comic-books, et avec les liens étroits qui unissent Lindelof à cet univers, certains pourraient penser que Lost pourraient bénéficier du même traitement. Lorsqu’on l’interroge sur la possibilité d’une B.D. Lost, Lindelof répond "Nous avons été très prudents sur les histoires dérivées, car Lost est tout d’abord une série fondée sur des mystères. Nous pensons que, si jamais nous faisions des comic-books, il faudrait être certain qu’ils soient parfaitement intégrés [à l’histoire], et qu’ils apportent quelque chose. Mais en même temps, ça devra être une histoire suffisamment cool qui mérite d’être raconter, et pas simplement du remplissage. Mais si cela s’intègre totalement à l’histoire, vous allez donner l’impression à ceux qui ne regardent que la série qu’ils ratent quelque chose. Donc je pense, si on suit ce raisonnement, qu’écrire des comic-books Lost aurait plus de sens une fois la série terminée, cela afin de combler les blancs. Mais nous sommes assez contre cette idée, car nous ne pourrions pas contrôler cela, créativement parlant, tandis que le projet continuerait. Pour Chuck, il peut partir en mission ou vivre des aventures qui ne sont pas liées à la série ’Chuck’, et pour ’Heroes’, c’est la même chose. Ils peuvent créer de nouveaux héros qui ne sont pas essentiels à la mythologie de la série, mais avec Lost, il n’y a qu’une mythologie. Donc on ne peut pas dire ’Voici les aventures du Black Rock’ dans une B.D. et ne pas la raconter à ceux qui regardent la série. Les gens qui la regarde voudront connaître cette histoire. On ne peut pas se permettre de dire ’Vous voulez en savoir plus sur le Black Rock ? Et bien vous n’avez qu’a acheter la B.D.’ Notre priorité a toujours été ceux qui regardent Lost chaque semaine, et les histoires dérivées ne sont là que pour épauler le vaisseau mère".


Les autographes continuent sur les posters de la convention.

Lindelof était il y a peu de temps encore, associé à l’adaptation cinéma de la série de livres "La Tour Sombre" de Stephen King, aux côtés de J.J. Abrams< /a>, un projet qu’il a depuis décidé d’abandonner pour ne pas trahir l’histoire qu’il aime profondément. Toutefois, avec Marvel qui adapte "La Tour Sombre" en comic-books, le scénariste de B.D. Lindelof pourrait occuper son futur avec cette mini-série. "J’aimerai travailler sur ’La Tour Sombre’ de Marvel, mais uniquement lorsque j’y verrait plus clair. Je pense en fait que les auteurs Robin [Furth] et Peter [David] ont réalisé un travail incroyable là dessus, et je suis à fond pour ce comic-book de ’La Tour Sombre’. Je pense que c’est cool".

 
 
Source / Lien connexe : Comic Book Resources
Article posté (créé/ou traduit) par cyb , le 23 octobre 2009.

Vous trouvez cette information pertinente ? ou elle vous à peine intéressée ?
Faites nous connaître votre opinion afin de mieux répondre à vos attentes, attribuez lui une note :-)
  
Note actuelle : 5.9/10 avec 9 votes

 

Vos réactions à cet article



  • Interview de Damon Lindelof à Comic Book Resources Posté le 24 octobre 2009, par Laaris
    Pas d’adaptation de La Tour Sombre ?!!! J’en connais un qui va faire la g... ^^

    • Interview de Damon Lindelof à Comic Book Resources Posté le 25 octobre 2009, par evreskytabouretcorde

      Ah tiens une nouvelle news, cool, ça va me changer les idées et m’occuper l’esprit au moins 30 secondes !

      Ah oui, effectivement.